À la découverte de traditions culinaires riches durant un voyage en Chine

La gastronomie chinoise et ses traditions sont vraiment populaires dans le monde entier. Dans l’article ci-dessous, vous allez découvrir quelques points concernant la cuisine chinoise et ce qui l'entoure. Cela devrait vous aider pour votre prochain voyage dans l'Empire du Milieu.

Une nourriture emplie de signification

Pour les Chinois, manger a bien plus de signification que de simplement se remplir l'estomac. Dans l'Empire du Milieu, on considère la nourriture non seulement avec grand respect, mais également avec ferveur. Chaque mets sur la table a un sens particulier et une histoire qui s’y rattache. Par exemple, les raviolis, les marrons et les poissons invoqueraient la richesse ; quant aux oranges et le poulet, la chance.

Par ailleurs, les Chinois, surtout les femmes, ont l'art de cuisiner tous les ingrédients. Ils cuisinent presque tout ce qui vole dans les airs et ce qui pousse ou ce qui se déplace sur la terre. On peut citer la fondue de viande de chien, les abats de porc, les scorpions, les racines de lotus, etc.

C'est pour cela que la cuisine chinoise, grâce à la richesse de ses ingrédients, bénéficie d'une des plus grandes variétés de plats au monde. Sachez également que les Chinois ont tendance à exagérer sur la présentation des plats. Par exemple dans la cuisine du Jiangsu, certains plats sont décorés avec un bouquet de légumes et des herbes. Vous trouverez également des plats avec des têtes d'animaux (crocodiles, canards…).

Les habitudes et les coutumes à table

Lors de votre voyage en Chine, il est important que vous sachiez que la nourriture dans les établissements de restauration est servie dans des plats communs. C'est-à-dire que tous les mets proposés tout au long du repas appartiennent à tous les convives pour qu'ils puissent associer à leur guise n'importe quel plat de leurs choix. Pour faciliter le service, il existe dans les restaurants des tables rondes avec une plaque tournante au milieu.

En ce qui concerne la nourriture, il y a de nombreuses collations froides et aigres, ainsi que des plats chauds et piquants. Le riz est généralement consommé au milieu du repas. Les soupes figurent parmi les derniers plats pour faciliter la digestion. Lorsque les fruits et les mets sucrés sont pris, cela marque la fin du repas.

Il est à noter que les aliments de grandes tailles sont découpés en toutes petites tranches avant d'être cuisinés pour pouvoir être mangés avec des baguettes. Notez que dans la culture chinoise, il ne faut pas planter les baguettes dans le bol de riz, ni les croiser, ni les pointer vers les gens. Ce sont des gestes mal vus en Chine.

Des saveurs caractéristiques à chacune des régions chinoises

Sur le territoire chinois, il existe toute une variété de saveurs selon la région où l'on se trouve. À titre d'illustration :

  • La cuisine du Nord-Est, comme à Shandong, est par exemple riche en arômes en raison de l'utilisation de l'ail, du vinaigre balsamique et de la sauce soja. Les denrées à base de blé (raviolis, pâtes, galettes, petits pains) dominent également dans la cuisine de cette région.
  • Dans le Nord-Ouest, où vit une importante communauté musulmane ouïghoure, la population évite le porc et préfère consommer de l'agneau. Lequel est accompagné de cumin, de piments, de nombreuses galettes de blé et de nouilles de blé.
  • Dans le Sud-Est (Jiangsu, Anhui et Zhejiang), les habitants mangent surtout du riz blanc ou des nouilles de riz, des légumes, du poisson et des crustacés d'eau douce.
  • La région du Sud-Ouest est marquée par des saveurs épicées et pimentées (piment rouge et poivre). À l'instar des plats du Sichuan. En fait, la consommation de ces aromates aide à mieux supporter le froid et l'humidité de la région. Quant à la viande consommée, il s'agit principalement du bœuf.